Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posté le 20 Oct, 2016 dans Billets d'actualité, Communiqués, Enseignement supérieur et Recherche, Slider | 0 comments

Agir pour la démocratisation de l’enseignement supérieur et de la recherche

Agir pour la démocratisation de l’enseignement supérieur et de la recherche

 

Je me réjouis de l’adoption à une large majorité par le Conseil national de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (CNESER) des textes de la réforme du master, issus de la concertation de ces derniers mois avec les acteurs de la communauté universitaire.

La réforme du master est attendue depuis de longues années et permettra d’améliorer l’accès aux études après la licence puisque le master sera considéré comme étant un cursus de 4 semestres, sans sélection intermédiaire. Les élèves pourront ainsi aller plus loin dans leurs parcours, sans risque d’être bloqués à l’entrée du master 2. Par ailleurs, l’accord entérine le fait que tout titulaire du diplôme national de licence doit se voir proposer une poursuite d’étude dans un cursus conduisant au diplôme national de master.

Il s’agit d’une étape supplémentaire dans la démocratisation de l’enseignement supérieur et de la recherche, complétant notamment notre action de refonte des bourses étudiantes, pour permettre au plus grand nombre de suivre sereinement son cursus universitaire. La commission des affaires culturelles et de l’éducation, dont je fais partie, a examiné à ce sujet le 19 octobre le rapport budgétaire pour avis relatif à la réforme des bourses qui pointe l’efficacité des mesures prises depuis 2012 : revalorisations et création de deux échelons supplémentaires.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *