Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posté le 24 Fév, 2017 dans Billets d'actualité, Éducation, Slider | 0 comments

De meilleures conditions de vie pour les étudiants

De meilleures conditions de vie pour les étudiants

Depuis 2012 les conditions de vie se sont améliorées pour les étudiants et je m’en réjouis car l’épanouissement personnel est un gage de réussite universitaire.

Récemment, le Secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche, Thierry Mandon, s’est rendu sur le site du campus Saclay où il a inauguré le « lieu de vie », un nouveau bâtiment CROUS qui réunit un Restaurant Universitaire, une cafétéria, un terrain de sport et une salle de sport.

Il a rappelé à cette occasion les mesures prises par l’Etat depuis 2012 pour faciliter les conditions de vie des étudiant-e-s concernant leurs ressources, leur logement, leur santé, leur parcours universitaire ainsi que leur entrée dans la vie professionnelle.

Par exemple, la réforme des bourses conduite entre 2013 et 2016 au bénéfice des étudiants aux revenus les plus modestes permet à un tiers des étudiants boursiers de bénéficier d’une augmentation. Par ailleurs, le nombre d’étudiants boursiers s’est accru de 10,9% en 5 ans.

Le Gouvernement et la Majorité ont également permis la création de 42 600 logements : environ 28 000 nouveaux logements sont déjà livrés et habités par des étudiants, et un total de 42 000 logements sont prévus pour juin 2017. En outre, 10 300 étudiants ont bénéficié de la caution locative étudiante (CLE) en 2015 – 2016.

Nous avons également agi pour un Parcours Etudiant simplifié avec la simplification des démarches pour les étudiants et l’accès à leurs droits via un portail unique pour la vie étudiante.

Pour mieux s’adapter aux rythmes de vie, et aux impératifs des études, des bibliothèques universitaires sont ouvertes plus longtemps, jusqu’à 22h en semaine et ouverte les week-ends pendant les périodes d’examen.

Enfin, nous avons amélioré l’insertion dans la vie professionnelle avec l’ARPE : l’Aide à la Recherche du Premier Emploi, afin d’accompagner financièrement la période d’insertion professionnelle qui sépare la sortie des études et le premier emploi. En 2016, plus de 30 000 jeunes diplômés ont bénéficié de l’ARPE.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *